Les principales banques canadiennes se déconnectent dans une mystérieuse panne d'une heure

  • Principal
  • Nouvelles
  • Les principales banques canadiennes se déconnectent dans une mystérieuse panne d'une heure

Cinq grandes banques canadiennes se sont déconnectées pendant des heures, bloquant l'accès aux services bancaires en ligne et mobiles ainsi que les virements électroniques pour les clients.

Les banques touchées par la panne comprennent la Banque Royale du Canada (RBC), la BMO (Banque de Montréal), la Banque Scotia, la Banque TD Canada et la Banque Canadienne Impériale de Commerce (CIBC).

Les services bancaires en ligne et les virements électroniques chutent pour beaucoup

Les cinq principales banques du Canada se sont déconnectées hier, coupant l'accès aux virements télégraphiques, aux services bancaires en ligne et mobiles pour beaucoup.

Les rapports d'utilisateurs ayant des difficultés à accéder à leurs services bancaires en ligne ont culminé entre 17h00 et 17h00. M. et 18h00 ET mercredi, bien que BleepingComputer continue de voir un afflux de ces rapports à ce jour :

Downdetector signale des banques en baisse

Rapports Downdetector de banques subissant des pannes (heures en GMT)

'Nous rencontrons actuellement des problèmes techniques avec nos services bancaires en ligne et mobiles ainsi qu'avec nos systèmes téléphoniques', a déclaré un représentant de RBC. confirmé .

«Nos experts enquêtent et travaillent pour résoudre ce problème le plus rapidement possible, mais nous n'avons pas d'ETA à fournir pour le moment. Nous apprécions votre patience.'

Quelques heures plus tard, une demi-heure après que RBC ait déclaré tous les systèmes sauvegardés, les clients ont continué à signaler des problèmes :

Andrew Currie, client RBC signalé ne pas avoir « accès à mon argent à l'épicerie » et être coincé dans la file d'attente pendant une demi-heure en raison d'une panne.

Les clients de BMO ont également vu le «service mondial de transfert d'argent» de la banque tomber «24 heures sur 24» avec des transferts être auto-rejeté sans raison apparente. Un représentant de BMO a demandé à ces clients de contacter le service client.

Banque CIBC n'a pas reconnu tout problème avec votre banque en ligne.

L'application bancaire mobile de la Banque TD a également bloqué les utilisateurs, les représentants du service client étant vaguement répondre qu'ils 'n'ont été informés d'aucun problème récent avec notre service en ligne via EasyWeb'.

Chute des services bancaires mobiles TD

Les services bancaires mobiles de la Banque TD sont en panne ( Twitter )

Certains ont eu des problèmes aux guichets automatiques, bien qu'il ne soit pas clair pour le moment si cela est dû à la panne. Un représentant de RBC apparaît transmettre que le client ayant des problèmes avec le guichet automatique utilise une ancienne carte de débit :

Le guichet automatique RBC ne fonctionnerait pas (Twitter)

La loi sur les urgences impose des règles sur certains transferts

La cause de la panne n'est pas encore connue, mais son moment est assez intéressant, quelques jours seulement après que le Premier ministre canadien Trudeau a invoqué la loi sur les urgences au milieu des manifestations en cours du « Freedom Convoy ».

Lors d'une conférence de presse sur la colline du Parlement lundi, la vice-première ministre Chrystia Freeland a présenté les nouvelles réglementations auxquelles les fournisseurs de services de paiement doivent se conformer, en vertu de la loi sur les mesures d'urgence récemment invoquée.

Ces blocus illégaux doivent et seront levés.

En invoquant la loi sur les urgences, nous annonçons les actions immédiates suivantes.

Premièrement, nous élargissons la portée de la réglementation canadienne en matière de lutte contre le blanchiment d'argent et le financement des activités terroristes pour couvrir les plateformes de financement participatif et les fournisseurs de services de paiement qu'elles utilisent. Ces changements couvrent toutes les formes de transactions, y compris les actifs numériques tels que les crypto-monnaies.

Les blocages illégaux ont mis en évidence le fait que les plateformes de financement participatif et certains des prestataires de services de paiement qu'elles utilisent ne sont pas entièrement couverts par la loi sur le produit du crime et le financement du terrorisme. Nos banques et institutions financières sont déjà tenues de faire rapport à The Financial Transactions and Reports Analysis. Centre canadien ou CANAFE.

À compter d'aujourd'hui, toutes les plateformes de financement participatif et les fournisseurs de services de paiement qu'elles utilisent doivent s'inscrire auprès de CANAFE et déclarer les transactions importantes et suspectes à CANAFE.

Cela contribuera à atténuer le risque que ces plateformes reçoivent des fonds illicites.

Cependant, comme l'a déclaré le vice-premier ministre, puisque les banques sont déjà tenues de faire rapport à CANAFE, il est difficile de savoir comment la nouvelle législation déclencherait des temps d'arrêt planifiés ou soudains et inattendus.

Qu'est-ce que tu penses?